Tableaux de composition et de permanence des couleurs

Les tableaux des formules de peinture et de permanence donnent des renseignements importants sur les formules de peinture, caractéristiques et niveaux de permanence des gammes de couleurs de Winsor & Newton. 

Ces tableaux aident les artistes à choisir leurs couleurs en fonction de ce qu’elles vont donner et du niveau de permanence voulu pour l’œuvre concernée. Ainsi, en sachant exactement ce qu’il y a dans votre couleur, vous serez alors en mesure de réaliser un tableau de la plus grande qualité.

Tableaux des formules de peinture et de permanence par gamme   
Couleurs à l’huile Artists'
         Couleurs Acryliques Professionnelles
Couleurs à l’huile Winton
  Couleurs acryliques Galeria
Couleurs à l’huile hydrosolubles Artisan     Aquarelles Artists'
Couleurs à l’huile à séchage rapide Griffin    Aquarelles Cotman
Couleurs à l’huile Oilbar
  Gouaches Designers

Explication des termes employés 

Couleur 

Il s’agit du nom de la couleur. Un nom n’est pas forcément réservé à une gamme ou un médium. Par exemple, le bleu céruléen existe aussi bien dans les aquarelles que dans les couleurs à l’huile.

Code 

Ce code est un nombre attribué à chaque couleur. Il est principalement utilisé comme numéro de référence chez les commerçants et dans nos catalogues, mais il peut également vous aider à trouver la bonne couleur pour vos achats.

T/O – Transparence/Opacité  

Les couleurs transparentes sont marquées « T » et les couleurs semi-transparentes « ST ». Les couleurs opaques sont marquées « O » et les couleurs semi-opaques sont marquées « SO ». Toutefois, la transparence est toujours relative, et les notes fournies le sont seulement à titre indicatif. En outre, une fine pellicule de peinture apparaîtra plus transparente qu’une pellicule plus épaisse. 

Permanence 

La permanence d’une peinture pour artiste se définit comme sa « résistance lorsqu’elle est appliquée au pinceau sur du papier ou sur une toile, traitée de façon adéquate, mise sous verre et exposée à la lumière naturelle dans l’atmosphère normale d’une pièce sèche ». 

Dans des termes plus simples, il s’agit de la résistance d’une œuvre au changement lorsque celle-ci est exposée à la lumière et à l’air. Les valeurs de référence fournies par Winsor & Newton prennent les facteurs suivants en compte : le vieillissement naturel, des essais accélérés pour la résistance à la lumière et la stabilité du liant, ainsi que le résultat des essais réalisés sur les pigments par les fabricants. Ces notes de permanence sont ainsi les plus rigoureuses de l’industrie. 

AA    – Extrêmement permanente     

A     – Permanente 

B     – Modérément durable 

C     – Peu résistante à la lumière 

Pour de plus amples renseignements sur certaines couleurs, les notes peuvent également comprendre un ou plusieurs des éléments suivants : 

(i)     Classée « A », à leur apogée, peut se décolorer dans un lavis fin 

(ii)    Aucune fiabilité face à l’humidité 

(iii)    Se décolore avec les acides et atmosphères acides 

(iv)    Couleur fluctuante ; se décolore à la lumière, et retrouve sa couleur originale dans le noir 

(v)    Ne doit pas être préparée dans des teintes pâles avec du blanc de plomb, car elle se décolore 

(vi) Classée « A » avec une couche de fixatif

Résistance à la lumière

La résistance à la lumière est indiquée par une note ASTM pour le pigment. L’abréviation ASTM signifie American Society for Testing and Materials (Société américaine pour les essais et matériaux). Cet organisme a établi des normes de conservation optimale pour archives en ce qui concerne les matériaux artistiques, comme par exemple la résistance à la lumière des couleurs. Il a mis au point un système de classification dans lequel la valeur I indique la résistance à la lumière la plus élevée et V la résistance la plus faible, bien que les valeurs I et II soient considérées comme permanentes pour l’usage artistique.

Pour mesurer la résistance à la lumière d’une peinture selon ce système de classification, la couleur est dégradée à 40 % par l’ajout de blanc de titane (sauf pour les couleurs aquarelles, qui demandent du papier blanc). La réflexion correspond à la quantité de lumière réfléchie par la couleur échantillonnée. La résistance de l’échantillon est ensuite testée à la lumière et dans des conditions accélérées artificiellement. 

Lorsque la note ASTM n’existe pas pour une couleur Winsor & Newton, les lettres P/L, « Pas dans la liste », apparaissent à la place, ce qui signifie généralement que le pigment ou le type de gamme n’a pas encore été testé par l’ASTM. Cela n’indique pas nécessairement une faible résistance à la lumière. 

Dans de tels cas, nous vous recommandons de consulter les notes de permanence attribuées par Winsor & Newton aux couleurs, qui évaluent les couleurs selon plusieurs critères, notamment leur résistance à la lumière, vous indiquant ainsi la capacité de la couleur à résister à la décoloration. 

Nom de l’indice des couleurs

Chaque pigment peut être universellement identifié par le nom générique qu’il porte dans l’indice des couleurs. Par exemple : le bleu de cobalt correspond au pigment bleu 28, abrégé en PB28. 

Les noms génériques des pigments répertoriés dans l’indice des couleurs vous permettent, si vous le souhaitez, de consulter leur qualité de rendu dans d’autres sources, par exemple, leur résistance à la lumière, leur opacité, leur toxicité, etc. Il est également important de bien identifier certains pigments modernes. Par exemple, donner simplement le nom du pigment comme étant du Rouge naphtol est insuffisant car il en existe plus d’une douzaine, qui diffèrent considérablement au niveau de leur résistance à la lumière ou de leur opacité. 

Composition chimique 

Cette colonne fournit la composition chimique des pigments utilisés dans chaque couleur. 

Série 

Le numéro de série indique le prix relatif de cette couleur, lui-même principalement déterminé par le coût du pigment. La série 1 est la plus chère, et la série 5 la moins onéreuse. Lorsque le numéro de série est absent, cela indique que le prix est uniforme pour toute la gamme. 

G/PC – Granulation/Pouvoir colorant 

En technique aquarelle, les couleurs dotées de propriétés de granulation sont marquées « G ». De nombreux artistes utilisent la granulation en vue de donner une texture visuelle à leurs tableaux. 

De façon générale, les pigments classiques offrent déjà un certain degré de granulation, par exemple, les cobalts, les terres, les outremers, contrairement aux pigments organiques modernes comme les couleurs Winsor. Le tableau fournit des renseignements sur chaque couleur.

Les tableaux sur les couleurs aquarelles donnent également des renseignements sur le pouvoir colorant des couleurs. Ces couleurs ne peuvent pas être éclaircies complètement avec une éponge humide, et sont donc marquées « PC ». Habituellement, les pigments modernes (par exemple, les couleurs Winsor) sont faits de particules très fines qui teintent le papier, alors que les couleurs classiques ont tendance à ressortir du papier plus facilement.

DI – Diffusion 

Dans les gouaches Designers, certaines couleurs faites à partir de colorants solubles peuvent se diffuser à travers des couleurs superposées. Ces couleurs sont marquées « DI ».